16 avril 2024

Droits de l’homme en RDC : les journalistes de Kinshasa sensibilisés sur la nécessité des principes directeurs des nations unies relatifs aux entreprises

0
Partager

Rédaction :+243817406088

Plus de quarante journalistes de Kinshasa ont été sensibilisés sur les principes directeurs des nations unies relatifs aux entreprises et les droits de l’homme. C’était au cours d’un atelier organisé le 19 octobre 2023 par le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme en collaboration avec le ministère des droits humains et d’autres partenaires.

À en croire maitre Jean Keba, l’intervenant principal à ces assises, ces principes directeurs des nations unies relatifs aux entreprises adoptés en 2011 pour atténuer sensiblement plusieurs impacts négatifs sur les droits de l’homme enregistrées lors des activités des entreprises extractives, ont pour visée de garantir,  protéger et faire respecter les droits de l’homme dans le monde des affaires.

« Ces principes rappellent aux États, aux entreprises de tous les secteurs leur devoir de diligence en matière des droits de l’homme dans toutes les activités qu’elles mènent. Les entreprises doivent penser aux incidences de leurs activités sur les droits de l’homme, à chaque fois qu’elles s’installent dans un espace afin d’éviter les violations ou abus  des droits de l’homme. Aussi, de penser lorsqu’il y a des conséquences négatives soit sur l’environnement, soit sur les droits de la personne du fait de leurs activités, de quelle manière y remédier afin que les populations bénéficiaires se réjouissent de ce qu’elles apportent dans la société », a-t- fait savoir.

Outre les caractéristiques, l’intervenant principal de cet atelier a rappelé les trois piliers constitutifs des principes directeurs des  nations relatifs aux entreprises qui se « rapportent sur le rôle et les activités qui sont l’obligation qui incombe à l’état (pilier protection), le respect des droits de l’homme qui est l’obligation qui incombe aux entreprises( pilier respect) et enfin, le troisième pilier  qui porte sur la réparation à travers les voies de recours qui constitue l’essentiel ou le noyau de ce que veulent ces principes », a indiqué maitre Jean Keba.

Sans ignorer le rôle prépondérant dont jouent les journalistes dans la société, le directeur de cabinet du ministre national des droits humains a invité les participants à vulgariser les matières apprises. Une manière, selon maitre Tony Ntambu, de contribuer à la promotion et protection des droits de l’homme.

« À travers de vos différents canaux de distribution des informations, c’est important que les différentes notions de ces principes soient vulgarisées auprès de la population car, aujourd’hui les droits de l’homme acquièrent une importance majeure dans tous les secteurs ou activités », a exhorté maitre Tony Ntambu.

Pour ce qui est de la RDC, il reste l’adoption d’un plan d’action national qui constitue le cadre pour l’implémentation des principes directeurs des nations unies relatifs aux entreprises sur son sol.

AM

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *