Avec l’appui du BCNUDH, la RDC participe au dialogue sur les plans d’actions nationaux relatifs aux entreprises et droits de l’homme dans la région d’Afrique Centrale

0
Partager

Rédaction :+243817406088

Grâce au Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH), la République Démocratique du Congo prend part à l’atelier relatif au dialogue sur les plans d’actions nationaux relatifs aux entreprises et droits de l’homme dans la sous-région d’Afrique Centrale réunissant. Ces assises qui se déroulent du 22 au 23 juin 2023 ont pour objectif global de faire progresser la discussion multipartite sur l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre des plans d’action nationaux sur les entreprises et les droits de l’homme par les dix États membres de la Communauté Economique des États d’Afrique Centrale (CEEAC).

À en croire Tony Ntambu, directeur de cabinet du ministre des droits humains de la RDC, la rédaction de ces plans nationaux relatifs aux entreprises doit reposer sur les principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme car dit-il, « les principes directeurs sont des composantes plus globales des principes volontaires qui mettent en exergue la protection des droits de l’homme dans le secteur des entreprises ».

Vu la nécessité de ces documents nationaux qui contribuent à la  promotion et protection des droits humains au sein des entreprises, le directeur de cabinet du ministre Albert-Fabrice Puela tient à la rédaction du plan national de la RDC et de son application.

« À l’issue de ces assises, il sera question pour notre pays de mettre en place son plan d’action national qui va permettre aux entreprises de comprendre l’importance des droits de l’homme et de les respecter dans leurs services», a par ailleurs indiqué Tony Ntambu. 

Ce Dialogue sur les plans d’action nationaux sur les entreprises et les droits de l’homme dans la sous -région de l’Afrique centrale se tient  en mode présentiel à Douala, au Cameroun et en mode virtuel au Tchad, en  République du Congo, au Gabon, en République du Congo et au Rwanda. Cet atelier réunit des représentants du gouvernement des États de la sous-région d’Afrique Centrale, des entreprises, de la société civile, des institutions nationales des droits de l’homme (INDH)et d’autres parties prenantes des 10 États membres de la Communauté Economique des États d’Afrique Centrale (CEEAC).

Ce Dialogue est co-organisé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), le Réseau des Institutions Nationales Africaines des Droits de l’Homme (NANHRI), la Coopération allemande au développement et l’Union Africaine (UA).

AM

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *