18 juin 2024

Justice transitionnelle en RDC : le siège réhabilité et équipé de la CPVJR du Kasaï Central officiellement remis à ses animateurs

0
Partager

Rédaction:+243817406088

Le ministre national des droits humains, a procédé à la remise du siège réhabilité et équipé de la Commission Provinciale Vérité, Justice et Réconciliation (CPVJR) du Kasaï Central à la présidente de cette commission. C’était au cours d’une cérémonie de la coupure du ruban symbolique intervenue à Kananga le 3 octobre 2023.

À en croire le gouverneur de la province du Kasaï Central, l’acquisition de ce bâtiment marque la ferme volonté de son gouvernement en vue de faire l’éclairage sur le conflit armé vécu de juin 2017 à décembre 2018 entre les forces de défense et sécurité et la milice Kamwana Nsapu, un conflit qui a débouché sur plusieurs crimes et violences dans la région du Kasaï.

« Le bâtiment que nous inaugurons aujourd’hui est le témoignage de la ferme volonté du gouvernement provincial de contribuer à la lutte contre l’impunité et honorer de nombreux victimes de ce drame qu’a connu notre très chère province », a déclaré John Kabeya Shikay, gouverneur du Kasaï Central.

Même réaction de l’ambassadrice du royaume de Belgique en RDC. Roxane de Bildering estime que la réhabilitation et l’équipement du siège de la CPVJR du Kasaï Central constitue une avancée dans la lutte contre l’impunité, une manière de rendre justice aux victimes, d’engagement pour un processus de réparation et de réconciliation afin de mettre fin aux cycles des violences.

L’un de plus grand artisan de la rénovation du siège de la Commission Provinciale Vérité, Justice et Réconciliation du Kasaï, dans le cadre du projet SS-KAT soutenu par le PBF dans cette province, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) a rappelé aux commissaires de cette commission qu’ils n’ont pas droit à l’échec au regard de leur mission.

« À l’évidence, la CPVJR porte l’espoir de tout un peuple qui attend de vous un travail solide, l’accompagnement de la province du Kasaï Central dans un processus de réconciliation pour consolider la paix, la justice er la coalition pacifique. le pays tout entier vous observe, le monde vous suit. vous n’avez pas droit à l’échec », a indiqué Fidélité Ntiroranya, représentante du directeur du BCNUDH à cette activité.

Pour bien mener sa mission, la présidente de la CPVJR du Kasaï Central Joséphine Bitota Wamba a insisté sur la prise en charge financière des commissaires et les frais de fonctionnement de cette commission par le gouvernement national.

Réponse du berger à la bergère, le ministre national des droits humains a promis de tout faire pour garantir à cette commission les moyens financiers qu’il faut pour bien accomplir sa mission. ce, avant d’annoncer la création des CPVJR dans d’autres provinces de la RDC.

« Comme vous le savez, nous avons décentralisé la justice transitionnelle et que les autres provinces vont s’approprier ce processus tout en contextualisant les us et coutumes de chaque province. ainsi, pourrons-nous avoir une CPVJR au Kongo Central, au Tanganyika, au Sud-Kivu, au Nord-Kivu, en Ituri », a annoncé Albert-Fabrice Puela.

Le bâtiment de la Commission Provinciale Vérité, Justice et Réconciliation du Kasaï Central a été rénové et équipé par le BCNUDH grâce au financement du fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix et du royaume de Belgique.

La CPVJR du Kasaï Central constitue la commission pilote pour l’implémentation de la justice transitionnelle en République Démocratique du Congo.

AM

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *