RDC: Symphorien Bakenge Bikala propose trois leviers pour mettre fin à l’insécurité à l’Est.

Partager

Rédaction :+243817406088

Comme tout patriote, Symphorien Bakenge Bikala se dit être préoccupé par la situation sécuritaire à l’Est de la République Démocratique du Congo. Sidéré par ces atrocités, il qualifie la communauté internationale de complice au regard de son silence.

« Nous sommes victimes du terrorisme. Or, le terrorisme est un fléau contre l’humanité, contre la paix internationale. Comment laisser un pays membre des Nations Unies la subir ? Comment maintenir un Etat souverain et indépendant qui est agressé dans une embargo et en même temps, vous dites que vous n’êtes pas pour ces terroristes ? », s’est-il interrogé. Il trouve par ailleurs «contradictoire » le comportement de la communauté internationale tout en plaidant pour « la fin de l’embargo» imposé à la RDC.

Cependant, cet analyste propose quelques pistes de remède pour mettre fin à l’instabilité dans ce coin du pays.

« Résoudre la question de l’Est doit passer par trois leviers qu’il faut saisir au même moment. Il faut être aux fronts et doter à nos forces de tous les moyens ; Nous devons aussi utiliser l’angle diplomatique en dialoguant avec les États voisins ; enfin, la politique interne».

Pour lui, tous ces terroristes trouvent une assiette : « conflits foncier, communautaire et celui de pouvoir entre les chefs coutumiers ». Symphorien Bakenge trouve anormal que « certains parlementaires qui soutiennent ces rebelles».

« Ceux qui nous gouvernent doivent, à une certaine mesure, prendre langue avec tous ces filles et fils du pays déçus et qui ont certaines revendications ».

AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.