Kinshasa: Au lancement de sa campagne électorale, Meyi Kamalandua Merlin, candidat n°41 à la provinciale de Bumbu fait tomber le quartier Mongala

0
Partager

Rédaction :+243817406088

Le marathon a commencé très tôt le matin par la prière. En vrai chrétien, Meyi Kamalandua Merlin a prié à la 64ème communauté Chrétienne de pentecôte au Congo, paroisse la grâce du quartier Mongala où, il a bénéficié de la bénédiction du pasteur Lukebana avant d’expliquer brièvement  pourquoi a-t-il voulu se porter candidat, mais aussi, pourquoi choisir Félix Tshisekedi à la présidentielle.

Respectueux de ses engagements, l’homme de ‘’Telemisa Bumbu’’ a honoré sa promesse faite lors de son passage à cette église le 30 octobre dernier. Une enveloppe a été remise pour l’achèvement des travaux de construction du temple.

Le candidat numéro 41 de Bumbu s’est ensuite rendu à l’église cité de refuge où, le même exercice a été effectué, avant d’obtenir également la bénédiction du prophète Dada Mukoko.

Après la prière, Meyi Kamalandua Merlin et son équipe se sont rendu à la paroisse catholique Saint Clément sur la route elengesa où les attentait une grande foule pour le début de la caravane. Une caravane d’environ deux heures avec pour point de chute, le quartier Mongala où, il a été accueilli comme un digne fils de la maison.

La matinée politique a débuté par quelques témoignages sur la personne du candidat n°41. Face à plus de 1500 personnes qui sont venus l’écouter, Meyi Kamalandua Merlin a expliqué qu’il a décidé de postuler pour sortir la commune de Bumbu de la clandestinité.

« A travers l’ASBL Telemisa Bumbu, nous avons plusieurs projets ; pour la jeunesse, nous comptons créer les centre socioculturels, doter notre commune des infrastructures sportives, d’une bibliothèque moderne et tant d’autres projets. Pour nos maman commerçantes, maraichères et autres, nous avons  également plusieurs projets s’ils sont réalisés, ferons de notre commune épanouie », a dit le candidat n°41.

Pour réaliser tous ces projets, il a sollicité à la population de Bumbu, de lui accorder le suffrage maximum le 20 décembre.

« Seul, je suis dans l’incapacité de réaliser tous ces projets. Si vous m’élisez, je serai votre porte-parole au sein des institutions de la République et je me battrai afin que tous ces projets soient réalisés. C’est ainsi que nous pouvons sortir notre commune de la clandestinité. Faisons très attentions aux prédateurs, ceux qui ne viendront que pour vous voler les voix, partir pour ne revenir que cinq ans plus tard. La grande majorité de vous qui êtes ici, me connaissez parfaitement ; donc, vous savez qu’une fois élu, je ne vous trahirez jamais », a renchéri le candidat Meyi Kamalandua Merlin.

Faisant d’une pierre deux coups, face à ces milliers des compatriotes, Meyi Kamalandua Merlin a donné le mot d’ordre afin que tout Bumbu vote pour le candidat n°20 à la présidentielle.

« Vous avez vu comment nous avons organisez notre caravane sur elengesa, une œuvre à mettre à l’actif du premier quinquennat du Président de la République. Il y également d’autres routes qui avaient été construites telles que, Shaba, Assossa etc… avez la volonté politique dont il a fait montre, si on lui accorde un second mandat, on ferra d’autres routes ici chez nous (Bumbu) etre construites. Raison pour laquelle, le 20 décembre, quand nous irons élire le candidat n°41 pour Bumbu, n’oubliez pas le candidat président n°20 Fatshi béton », a-t-il exhorté.

La synergie s’étant automatiquement créée entre le candidat et sa base naturelle, cette dernière qui est tombée sous les charmes du n°41 tout a promis de lui accorder les suffrages sans condition.

Joël Diawa

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *