16 avril 2024

Lutte contre le Covid-19 dans les milieux carcéraux : La ministre Rose Mutombo renforce les mesures.

0
Partager

Ces mesures sont contenues dans un communiqué de presse dont la rédaction de infos-droitshumains.net s’est procuré la copie.

Pour Rose Mutombo Kiese les mesures d’hygiène édictées par les Autorités sanitaires en rapport avec la Covid-19, restent d’application dans les prisons et centres de détention sur toute l’étendue de la République et doivent être d’une stricte observance et avec rigueur.

Au total, cinq mesures ci-dessous ont été prises par la ministre d’État, ministre de justice et garde des sceaux:

  1. Toute visite aux détenus reste interdite jusqu’à nouvel ordre ;
  2. Les colis et repas provenant de l’extérieur destinées aux détenus ainsi que les visites des avocats à leurs clients pour certains dossiers urgents sont toute fois autorisés et subordonnés au strict respect des directives nationales de prise en charge de cette pandémie ;
  3. Les sceaux d’eau et les savons sont placés à l’entrée et sorties de chaque prison et centre de détention pour lavage des mains ;
  4. Les entrées et les sorties des prisons sont contrôlées (prise de température) ;
  5. Les attroupements dans la cour sont interdits.

D’autres mesures seront communiquées au regard de l’évolution de la pandémie a conclu ce communiqué.

Ces mesures prises par la ministre Rose Mutombo font suite aux mesures préventives édictées par son prédécesseur le 20 mars de l’année dernière et par le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

L’année dernière, les prisons surpeuplées et insalubres de la République démocratique du Congo avait connu la propagation de l’épidémie de Covid-19 menaçant ainsi la santé et la vie des détenus, des gardiens et de la population en général.

Le 21 mars de la même année, environ 2000 personnes en détention provisoire ou détenues pour des infractions mineures avait été libérées sur ordre du conseil des ministres afin de réduire la population carcérale du pays ainsi prévenir la menace de cette pandémie.

Chantal Kabasua

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *