Suspension du Secrétaire Général aux affaires sociales: Il n’y a pas eu recrutement des NU. La délégation syndicale invite Liahu au respect des textes

Partager

Rédaction:+243817406088

La suspension du Secrétaire Général aux affaires sociales par le Vice-premier ministre, ministre de fonction publique est vivement critiqué par l’opinion publique qui estime que cette décision aurait été beaucoup trop hâtive.

La délégation syndicale du ministère des affaires sociales à également de son côté, fait une mise au point par rapport à ce qui est reproché au patron de leur administration.

« Il n’y a pas eu recrutement des nouvelles unités aux affaires sociales. Les NU (Nouvelles Unités) ont existées au sein de tout les ministères avant même la circulaire du VPM », déclaré Léonard Molele, président de la délégation syndicale.

Pour lui, le VPM Jean-Pierre Liahu aurait dû avoir une attention particulière à ce ministère à cause de son champ élargi et tellement complexe avec plusieurs structures. Leonard Molele renseigne que les réalités sur le droit administratif ne permettent pas au VPM de gérer des questions de haute portée comme celles-ci sur les réseaux sociaux où les médias en mettant de côté les mécanismes prévus par les lois en vigueur.

« A sa place, j’aurais d’abord posé des questions de précision auprès du ministre sectoriel pour des amples détails. Cette façon de faire met en mal les prescrits des dispositions de l’ordonnance 82-031 du 19 mars 1982 portant réglementation d’administration relatif au régime disciplinaire et aux voies de recours du personnel de carrière des services publics de l’Etat ».

Leonard Molele exhorte par ailleurs le VPM de la fonction publique à sursoir d’abord sa décision et à mettre en place une commission ad hoc constituée des inspecteurs de la fonction publique et ceux des affaires sociales afin de mener rapidement des enquêtes sur ce dossier et lui faire rapport sur base duquel il pourra agir.

Merlin Kamalandua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *