18 juin 2024

Imputation dommageable, injures publics, dénonciation calomnieuse, diffamation…:Gecoco traîne la Femme de Kabund en justice

1
Partager

Rédaction:+243817406088

Plusieurs vidéos devenues virales circulent sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Dans ces vidéos, l’on peut apercevoir madame Christine Kasongo Mikombe, femme de Jean-Marc Kabund dénoncer le danger de mort dont elle et ses enfants sont victimes par le fait de Gérard Mulumba qui aurait envoyé des gens incendiés leur résidence.

« Naza na besoin ya bana na nga !!! Gecoco, ngayi nasali nini !!! Gecoco assassin… 18 ans n’a pouvoir asali eloko te, Jean-Marc aye kosala makambo Nioso», entend-t-on dire Christine Kasongo dans l’une de ses vidéos qui peut-être traduit ainsi : « J’ai besoin de mes enfants, Gecoco, qu’ai-je fait ? Gecoco assassin… Jean-Marc est venu faire tout ce que lui n’a pas pu faire en 18 ans de règne ».

Certaines d’autres vidéos montrent des pneus brûlés à quelques mètres de la résidence de Jean-Marc Kabund. Et l’on aperçoit des gens affirmer que c’est le Vice-gouverneur de Kinshasa qui en était le commanditaire.

Indigné et laissé par ces propos et images, Gérard Mulumba dit Gecoco a saisi le Tribunal de Paix de Kinshasa/Matete pour imputation dommageable, injures publics, dénonciation calomnieuse diffamation, détresse fausse où trompeuse.

« Étant Vice-gouverneur de la ville province de Kinshasa, plusieurs fois député tant national que provincial, son honneur, sa réputation, sa notoriété et son image ne sont nullement à saper pour n’importe quelle raison que ce soit. Pareil montage n’a été fait que dans le but de ternir l’image de notre clients, de lui faire subir un déshonneur public et de l’exposer au mépris du public alors que ce dernier n’a été ni de loin ni de prés commanditaire de cette vaste blague et aventure de mauvais goût », lit-on dans la citation directe.

Christine Kasongo Mikombe, femme de l’ancien président ai de l’UDPS est donc attendu les 6 octobre prochain au tribunal de paix de Kinshasa/Matete. Détenu à la prison centrale de Makala depuis plusieurs mois, Jean-Marc Kabund va assister depuis sa cellule, à la comparution de son épouse. Une bataille entre deux Tshisekediste, deux leaders de Kingabwa dont tout le monde attend l’issue.

Merlin Kamalandua

About Author

1 thought on “Imputation dommageable, injures publics, dénonciation calomnieuse, diffamation…:Gecoco traîne la Femme de Kabund en justice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *