25 mai 2024

Unikin : La PROMOFORTE asbl conscientise les étudiants de la faculté de droit sur le bien fondé des études

Partager

Rédaction:+243817406088

Dans le cadre des activités de sa commission genre, l’Association des Anciens Étudiants de la faculté de droit de l’Université de Kinshasa, promotion 1993-2000, PROMOFORTE asbl a organisé ce mardi 26 avril 2022, une conférence sous le thème : «Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité dans lutte contre le changement climatique et la réduction des risques des catastrophes».

Cette conférence a été tenue dans la salle de promotion Monseigneur Luc Gillon de l’Université de Kinshasa qui a refusé du monde.

Tour à tour Rose Kamwanya, Nathalie Nansha Mukendi et Gabriel Yuma ont exposé respectivement sur l’autonomisation de la femme, la notion de genre et le changement climatique.

Un autre moment fort de cette activité était le partage des expériences des membres de la PROMOFORTE asbl avec les étudiants présents dans la salle.

Carole Kabanga Koy, questeur honoraire de la Ceni, Véronique Manta Adiyo, avocate, Anthony Nkinzo, directeur général de l’ANAPI ou encore Ezechiel Biduaya, directeur général de l’OPEC, tous, membres de la PROMOFORTE asbl, ont eu a partagé leur expérience avec les étudiants.

«Le secret c’est ? C’est le travail», a conseiller aux étudiants, Me. Joseph-Rolly Kashama, coordonnateur principal ai de la PROMOFORTE.

«Lorsque vous avez un objectif, vous devez préserver et être convaincu que vous allez le réaliser. Ils doivent savoir qu’ils étudient pour l’avenir. Ce qu’ils seront demain, doit se préparer aujourd’hui. Ils doivent tenir aux études, c’est le seul secret pour qu’ils puissent émerger dans la vie», a-t-il poursuivi.

Les bénéficiaires qui sont pour la plus part, les étudiants de la faculté de droit de l’Université de Kinshasa ont décidé de faire siennes ces recommandations.

«J’ai retenu que les étudiants congolais ne devons pas nous sous-estimer. Nous devons prendre des responsabilités. Grâce à la détermination, nous allons arriver à assumer des grandes fonctions dans ce pays. Nous devons sortir des mouvements de masse et avoir des objectifs bien précis», a déclaré Francis Kamunga Mukendi, délégué de la faculté de droits.

«Nous remercions la PROMOFORTE asbl pour avoir pensé à nous. Il nous ont montré à combien seul le travail paie. Leurs témoignages nous ont vraiment édifié. Dès aujourd’hui, je me rends compte que seul le travail paie seul le travail rend quelqu’un grand», a renchérit Abedi Selemani, étudiant en première licence de la faculté des droits.

Une journée totalement réussie tant sur le fond que sur la forme. Pour ce dernier aspect, la PROMOFORTE doit cette réussite aux étudiants qui se sont mobilisés autant.

«Nous avons travaillé en synergie avec la délégation facultaire de la faculté de droit. Ce sont les étudiants eux-mêmes qui ont mobilisé, qui ont fait la publicité, ont pris en charge l’organisation en ce qui concerne la logistique. Nous étions là comme un appui car, l’activité concernait plus particulièrement les étudiants et les étudiantes», explique Maître Beaugaert Marinunga, coordonnateur administratif, enthousiasmé de revenir à l’Unikin environ 22 ans après : «C’est une journée très mémorable puisque, c’est pour la toute première fois que notre association puisse organiser une activité ici à l’Université de Kinshasa. C’est d’ici que nous sommes sortis c’est notre alma mater».

La journée a été clôturé par le professeur Jean-Louis Esambo, doyen de la faculté de droit de l’Université de Kinshasa. Ce dernier a rassuré que cette conférence n’est que le début d’un partenariat entre sa faculté et la PROMOFORTE asbl.

Joël Diawa

About Author