RDC: Eddy Mundela contribue à l’autonomisation des femmes de l’UDPS

Partager

Rédaction :+243817406088

La ligue des femmes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social a organisée ce jeudi, une journée spéciale d’échanges. Il était question de réfléchir sur les initiatives de développement susceptible de permettre l’autonomisation de cette catégorie de personnes constituant une force considérable au sein du parti présidentiel.

Le premier Vice-président du Sénat a rehaussé de sa présence cette journée. Pour Eddy Mundela Kanku qui est également cadre au sein de l’UDPS, le développement passe notamment par l’implication active des femmes dans les initiatives de l’entrepreneuriat qui répondent au bénéfice de la communauté et non des individus. C’est dans cette optique que la deuxième personnalité du Sénat, se référant à sa promesse faite le 15 janvier dernier lors de la cérémonie d’échanges des vœux, a procédé à la remise d’une enveloppe considérable et quelques machines à coudre. L’objectif est d’encourager les femmes de son parti à réaliser des projets faisables et rentables en vue de leur autonomisation.

«On commence ce projet aujourd’hui mais il y a aussi un temps d’évaluation. Je donne aujourd’hui, mais la prochaine fois, vous allez venir me faire compte pour que je puisse aussi donner encore et pour que nous puissions aller de l’avant, pour soutenir les mamans de notre parti qui font diverses activités. Je vous remets cette enveloppe et faites-en bon usage et essayer de créer une activité qui rende nos mamans du parti autonomes », a-t-il déclaré.

Ce geste si louable a été salué par toutes les femmes présentes qui n’ont pas manqué de remercier leur bienfaiteur. Au nom de la ligue des femmes, la présidente, Christine Mansoni a conscientisé les femmes de l’UDPS tout en les appelant au sens élevé de responsabilité dans la gestion de ces fonds reçus.

« C’est une surprise pour nous. On ne savait pas. Il a aussi offert 10 machines à coudre aux mamans couturières parce que dans la ligue des femmes nous avons aussi des femmes couturières. Nous allons nous organiser pour voir comment nous allons essayer de mettre sur pied cet atelier là pour que les mamans puissent se prendre en charge surtout pour l’autonomisation et l’entrepreneuriat féminin. Les mamans vont travailler et dans tout cela, nous voulons qu’elles apportent aussi quelque chose en retour. On va commencer petit à petit avec le groupe de mamans pour qu’elles sachent que ce n’est pas un don qui doit être jeté comme ça. Elles doivent travailler», a-t-elle conscientisé ses paires.

La réussite dans ce premier don va sans nul doute ouvrir les portes aux micros finances et autres bailleurs des fonds pour les femmes porteuses des projets banquables. Par ce geste, Eddy Mundela Kanku, Premier Vice-Président du Sénat a démontré combien il est respectueux de sa parole.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.