RDC : Les forces et faiblesses de loi relative à la protection et à la responsabilité du Défenseur des Droits de l’Homme dénichées par le groupe de travail

0
Partager

Rédaction :+243817406088

Le groupe de travail sur la loi relative à la protection et responsabilité défenseur des droits de l’homme constate que plusieurs articles de cette loi protègent effectivement le défenseur des droits de l’homme et d’autres risquent d’impacter négativement le travail de ce dernier et restreindre l’espace civique. Tel est le constat dégagé par ce groupe de travail à l’issue d’un atelier de travail tenu à Kinshasa du 30 au 31 octobre 2023.

« Durant ces deux jours, les experts de la société civile ont analysé minutieusement, article par article, le contenu de la loi sus évoquée, pour en dégager les forces et faiblesses dans l’exercice du travail du défenseur des droits de l’homme. plusieurs articles protègent effectivement ce dernier, d’autres, par contre, risquent d’impacter négativement son travail et restreindre l’espace civique », a déclaré le coordonnateur du REPRODEV, Abel Masudi lors de la lecture du communiqué final de cet atelier.

Face à ce constat, ce groupe de travail constitué des organisations de la société civile congolaise a émis des recommandations.

« Tout en poursuivant le plaidoyer pour la révision de certains articles, nous nous engageons à vulgariser la loi et à sensibiliser les autorités judiciaires, politico-administratives et policières pour l’application efficiente de la loi en vue de garantir la protection effective du défenseur des droits de l’homme. Les défenseurs des droits de l’homme réitèrent leurs remerciements au ministère des droits humains et à la Commission Nationale des Droits de l’homme, en recommandant un dialogue constructif avec les mécanismes importants pour les accompagner dans leurs différentes activités de mise en œuvre de la loi », a poursuivi Abel Masudi.

Hormis l’analyse de cette loi, un plan d’activités a été adopté pour sa mise en œuvre efficiente.

Conduit par Maître Henri Wembolua Otshudi, cet atelier a été financé par le centre Carter.

AM

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *