RDC : L’huissier de justice victime du sabotage de son étude a reçu le soutien Maitre Faustin Luanga

Partager

Rédaction:+243817406088

Un huissier de justice du ressort de la cour d’appel de Kinshasa-Gombe a vu son Etude être saccagée par des personnes non autrement identifiées. Ces personnes se seraient passées pour des agents du Parquet Général près la cour d’Appel de Kinshasa-Gombe.

Le scénario s’est déroulé le matin du mardi 22 novembre après que cet officier public et ministériel est revenu d’avoir exécuter une décision de justice.

La victime renseigne que tout a commencé le matin du vendredi 18 novembre 2022 avec des menaces et intimidations des présumés agents du Parquet sus évoqué qui seraient dépêchés par une main obscure.

Aussitôt informé de la situation, le président ad intérim de la chambre provinciale des huissiers de justice de Kinshasa-Gombe a condamné dans un ton ferme cet acte qu’il qualifie de sabotage et de violation de la loi organisant l’huissariat en RDC.

« Je dénonce avec la dernière énergie ce que je qualifie des actes de provocation et de sabotages à l’égard  des Huissiers  de Justice de mon ressort par les personnes non autrement identifiées qui se disent des Parquets pour violer intentionnellement la loi portant création et fonctionnement de la profession de justice en RDC », a-t-il dit.

Face à cette situation, Maitre Faustin Luanga a aussitôt saisi le Parquet Général pour que justice soit faite et que les auteurs de cette barbarie répondent de leurs actes.

« J’en appelle au sens élevé du Procureur Général près la cour de cassation pour que les droits dû aux huissiers  de Justice en RDC soient être respectés. Et la chambre provinciale des huissiers  de Justice de Kinshasa/Gombe usera de toutes les voies de Droit pour que la loi précitée soit respectée », a conclu le numéro un de la chambre provinciale des huissiers de justice de Kinshasa-Gombe.

AM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *