19 juillet 2024

Assemblée Nationale : Judith Suminua présente le programme d’action gouvernementale 2024-2028 chiffré à 92,9 Milliards $

0
Partager

Rédaction: +243 817 406 088

Ce programme à en croire Judith Suminua, traduit la ferme volonté du Gouvernement congolais d’atteindre un double objectif à savoir, « consolider les acquis du premier mandat » du Président Félix Tshisekedi en vue de « parachever l’avènement d’un Congo plus uni, mieux sécurisé, à la souveraineté affirmée et plus prospère » ; et « Poser durablement les jalons d’un Congo émergent dans lequel l’autorité de l’État est consolidée, la solidarité renforcée et les villes connectées. »

Articulé autour de six piliers stratégiques à savoir, Créer plus d’emplois et protéger le pouvoir d’achat des ménages ; Protéger le territoire national et sécuriser les personnes et leurs biens ; Aménager le territoire national en vue d’une connectivité maximale ; Garantir l’accès aux services sociaux de base ; Renforcer les capacités des services publics et ; Gérer durablement et de manière responsable l’écosystème face aux changements climatiques, ce programme tire principalement sa source « de plusieurs documents nationaux de planification stratégique et du programme électoral du Président de la République 2024-2028 », mais s’est également « inspiré des résultats des travaux préparatoires de l’élaboration du Plan National stratégique de Développement 2024-2028 en cours de finalisation par le Gouvernement », a par ailleurs rappelé Judith Suminua.

30% du budget soit, un coût total cumulé de 83,1 mille milliards CDF sera alloué pour le pilier1, 25% soit 69,3 mille milliards de francs congolais pour le pilier3(Aménager le territoire national en vue d’une connectivité maximale). Ce qui représente un coût total cumulé de sur les 5ans du programme, soit une moyenne de 13,8 mille milliards CDF ; le pilier 2 se verra alloué 20%, 15% pour le pilier 4 alors que les piliers 5 et 6 bénéficieront chacun de 5%.

Et pour prendre en charge ses ambitions, « la RDC est dans l’obligation de générer les ressources nécessaires pour le financement de ce Programme du Gouvernement.  Les ressources dont le Gouvernement a besoin pour financer son programme d’action ne peuvent être générées que par l’économie congolaise avec l’appui de certains partenaires de l’Etat», a martelé  la Première-Ministre devant la représentation nationale.

Il faut aussi signaler que le nouveau Gouvernement s’est engagé  à mettre en œuvre les trois initiatives présidentielles, à savoir ; les routes de desserte agricole dans le cadre du programme de développement local de 145 territoires, les chaînes de valeurs agricoles  de l’agenda de transformation Agricole ; la revanche du sol sur le sous-sol et l’assainissement des villes afin de faire du développement urbain un moteur de croissance économique.

Joël Diawa

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *