18 juin 2024

Barreau du Kwilu : Dos au mur, le Conseil de l’ordre s’en prend injustement aux journalistes

0
Partager

Rédaction: +243 817 406 088

Selon les dernières informations tombées sur le desk du Journal Télévisé des Droits Humains, l’ONA serait en plein examen de ce dossier, ayant été saisi par plus de 500 avocats de ce barreau qui dénoncent également le clientélisme et le népotisme qui caractérisent la gestion de leur barreau.

Tenu au courant du sort qui l’attendrait, le conseil de l’ordre veut rejeter la responsabilité à la presse dont le Journal Télévisé des Droits Humains. Dans un communiqué signé depuis le 29 avril dernier, le conseil de l’ordre affirme qu’un groupe des journalistes l’avait contacté, exigeant la somme de 5000 USD pour taire des griefs mis à charge du Bâtonnier Epota.

Des propos mensongers, fallacieux et infondés qui ont surpris la rédaction du Journal Télévisé des Droits Humains qui a par contre, avait contacté le secrétaire de l’ordre pour confronter sa version des faits à celle des avocats pétitionnaires ; tout cela, sans exiger un sous. Malheureusement, le secrétaire de l’ordre qui avait promis de « nous revenir » après avoir réunis tous les éléments, n’est jamais revenu jusqu’à la publication de son communiqué.

Au demeurants, le conseil de l’ordre qui n’a jamais apportés des éléments contraires à notre précédente publication, a affirmé dans le même communiqué les dénonciations fait par cet article selon lesquelles, pour les élections du 18 mai, seules deux candidatures ont été retenues à savoir celui de Me. Béatrice Dimonekene Mabanza qui brigue le bâtonnat et celui bâtonnier sortant au poste du doyen de l’ordre.

Aux observateurs avertis de s’interroger : « comment dans un barreau de plus de 1000 avocats, seules deux personnes peuvent remplir les conditions pour postuler ? Cette question continue à tarauder les esprits des uns et des autres qui attendant que l’Ordre National des Avocats puisse mettre les choses au clair.

Joël Diawa

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *