25 mai 2024

Educ TV : Des frappeurs sévissent à l’EPST sous la barbe de Tony Mwaba

0
Partager

Rédaction : +243817406088

Le différend qui oppose les agents et cadres d’Educ TV et le Directeur Chef de Service Guy Shungu Djongelo est loin de trouver une issue si les autorités du Ministère de l’Enseignement Primaire et Secondaire et Technique ne s’y impliquent pas. Il s’agit d’un dossier à plusieurs milliers de dollars volatilisés.

Les faits remontent à l’année 2022 ; Les agents et cadre de cette chaine de télévision publique accusent leur Chef Guy Shungu   d’avoir, par ses services, récupéré des grosses sommes d’argent auprès d’une centaine d’agents au motif qu’il aurait des terres à leur vendre à Mont Ngafula à quelques encablures du Triangle de la cité verte. Après des enquêtes menées sur le site, les souscripteurs auraient découvert que  la concession appartiendrait à la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO. Et depuis, pleurs et désolations. Ces agents disent avoir entrepris des démarches  pour récupérer l’argent versées car disent-ils,  l’homme a toujours sur ses lèvres sa phrase fétiche : « …le Ministre a dit… ».

De son côté, la Direction d’Educt TV  dit avoir déjà entamé le processus de remboursement. Dans un communiqué publié le 09 mai dernier, elle affirme avoir clôturé le remboursement de l’argent  de 12 souscripteurs sur les 40. A en croire le communiqué, les 28 restants sont ceux qui avaient payé la totalité et que le processus de remboursement était déjà en cours.

« Pure mensonge », rétorque un agent qui s’est confié à la rédaction de infos-droitshumains.net.  « Toujours de communiqués promettant le remboursement mais non réaliste » a-t-il dénoncé face à ce qu’il qualifie « d’une escroquerie à ciel ouvert orchestrée par un des préférés du Ministre ».

Un sit-in pour dénoncer l’escroquerie

Dans l’entre temps, les appels à manifester se multiplient. Les syndicats membres de l’intersyndicale de l’EPST ont entrepris des démarches  pour que l’argent soit remboursé aux souscripteurs. Mais ils dénoncent par ailleurs « le rouleau compresseur lancé par leur bourreau pour leur faire taire ». Malgré cela la FOSYNAT a saisi le Gouverneur de la Ville de Kinshasa pour un sit-in ce lundi 15 mai devant les installations d’Educ TV.

Abstention coupable ou passivité des autorités face à l’impuissance des faibles ?

Avec un frais de fonctionnement qui serait à hauteur de plus de 20.000$ mensuel, ajouter à cela les frais publicitaires, Educ TV ne propose malheureusement pas un contenu attrayant conforme à son cahier de charge. Selon les sources internes le frais de fonctionnement et les frais publicitaires prendraient  la direction « des poches de Guy Shungu Djongelo ». « La chaîne émet à tâtons sans programme attrayant, aucun conseil de rédaction, 3 caméras, problème technique en permanence », a dénoncé un agent. « Est-ce là l’Etat de droit prôné par le Président Félix Tshisekedi ? », s’est interrogé un autre avant de renchérir « Tous ces dossiers sales, le Ministre Tony Mwaba les connaît-il ou les bénit-il ? ».

Educ TV, cette chaine de télévision publique est considérée comme l’outil phare de communication du Ministère de l’EPST. Dans ces conditions peut-elle vraiment bien vendre la gratuité de l’enseignement primaire, programme phare du quinquennat du Chef de l’État ? Tony Mwaba, patron de l’EPST se voit dans l’obligation de vite agir afin que cette affaire trouve une solution car, il en va non seulement de sa crédibilité, mais aussi de celle du Chef de l’Etat.

Joël Diawa

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *