RDC: La SOCIMEX n’a jamais exporté vers l’intérieur du pays des sardines Anny impropres à la consommation. (Mise au point)

Partager

Rédaction:+243817406088

Les cartons de sardines à huile de marque Anny consignés au port ANTRIAC ne sont nullement impropre à la consommation. C’est l’essentiel à retenir du communiqué de presse rendu publique par les services de la Société Commerciale d’Import-Export, SOCIMEX Sarl.

Ce communiqué fait suite à une fausse alerte lancée par le Député National Eliezer Ntambwe qui a voulu égarer l’opinion en relayant une fausse information faisant croire que la SOCIMEX voulait exporter plus de 6335 cartons de sardines Anny périmés vers la ville de Kisangani.

Cette société importatrice de la marque Anny la commercialise en République Démocratique du Congo a tenu à retracer la véracité des faits pour dissiper tout malentendu.

En fait, lors du déchargement au port ANTRIAC de Kinshasa de deux conteneurs contenant chacun 3250 cartons de sardines soit un total de 6500 venant de Matadi pour le chargement et l’expédition à l’intérieur du pays, « Il a été constaté que 23 cartons avaient des taches d’huile provenant d’un seul carton dont quelques boites étaient ouvertes du fait des accidents de manutention », renseignement ce communiqué.

Les 23 cartons avec les taches d’huile, après tirage, ont été isolés par le service d’hygiène alimentaire qui a procédé à leur consignation. Il a en outre été constaté que le lot certifié par l’Office Congolais de Contrôle a été produit en 2022 et expire en 2026 tel que renseigné sur chacune des boites.

« Après échange, avec l’OCC et d’autres services étatiques commis à ce port, il a été conclu qu’il y avait aucunement question d’avarie comme faussement prétendu », poursuit le communiqué.

Curieusement parmi les agents de l’Etat au service à ce port, il y avait un certain Anicet non autrement identifié. Ce dernier serait agent du ministère provincial de la santé ; c’est lui qui « s’est permis de filmer cette marchandise et diffuser la fausse et mauvaise information, laquelle a été relayée par l’honorable Eliezer Ntambwe sans moindre vérification », renchérit notre source qui affirme l’avoir même «contacté» afin de se rendre à l’évidence et tirer effet de ce qu’il s’est agi d’une fausse information qui lui a été rapportée, fort malheureusement, il ne s’est « jamais présenté jusqu’à ce jour ».

La société SOCIMEX Sarl qui par ce communiqué a tenu à fixer l’opinion toute en rectifiant ces fausses informations, qualifie cette attitude de «mépris inimaginable » qui constitue «une insulte et une atteinte à la RDC et à ses services de vérifications de la qualité des marchandises comme l’OCC ici injustement et légèrement exposé ».

Cette société dit par ailleurs rester à la disposition de tout service habilité désireux d’être éclairé afin de dissiper tout malentendu ou zone d’ombre.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *