RDC : L’ACIDH et la COALITION tiennent à conscientiser les Etats membres de l’Union Africaine sur le bien-fondé de la ratification du protocole de Malabo

Partager

Rédaction :+243817406088

C’est depuis 2014 que le protocole de Malabo a été adopté. Huit ans après, aucun Etat membre de l’Union africaine ne l’a ratifié en ce jour. C’est pourquoi non nombre d’acteurs étatiques, de praticiens du droit, de militants et défenseurs des droits de l’homme ignorent l’existence de ce Protocole ou n’en maîtrise pas la substance alors qu’il s’avère manifestement nécessaire de renforcer les institutions des droits de l’homme en Afrique.

Pour amener les Etats à se convaincre de l’importance de ratifier le Protocole de Malabo et de le ratifier, la Coalition pour une Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples efficaces, (LA COALITION) s’est résolu de collaborer avec des partenaires au niveau national pour mener la campagne de plaidoyer pour la ratification universelle de ce Protocole par les États membres de l’Union Africaine.

C’est dans ce cadre qu’en République Démocratique du Congo, Action Contre l’Impunité pour les Droits Humains, (ACIDH), en partenariat avec LA COALITION, organise le 27 juillet à Kinshasa, « un atelier de formation et d’information sur le Protocole de Malabo » à l’intention des organisations de la société civile, les barreaux, les institutions académiques et la Commission Nationale des Droits de l’Homme.

A en croire les organisateurs, cette campagne sera « l’occasion de dialoguer directement avec les principaux décideurs politiques et ceux qui peuvent influencer les changements politiques ».

A la fin de l’atelier, les participants formeront le réseau de plaidoyer afin de mener la campagne de ratification du Protocole de Malabo.

Signalons que le protocole de Malabo est relatif aux amendements sur le statut de la Cour Africaine des Droits de l’Homme. Il a avait été adopté le 27 juin 2014.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.