19 juillet 2024

RDC : Intégration sociale des personnes atteintes d’albinisme, les avancées sont enregistrées malgré la persistance des stéréotypes d’ordre culturel

0
Partager

Rédaction: +243 817 406 088

Parlant de l’intégration sociale des personnes atteintes d’albinisme en République Démocratique du Congo, Brigitte Iyeli, a dit noter quelques avancées malgré que le problème de l’inclusion sociale persiste à cause des stéréotypes d’ordre culturel.

« Il y a des avancées ! Nous voyons certaines personnes atteintes d’albinisme dans les postes de décision, on les voit de plus en plus mais le problème d’intégration reste posé. Il y a trop de représentations sociales aliénantes qui dénigrent cette catégorie des personnes. Tous ces préjugés font que les gens les évitent, les marginalisent. Ce qui fait que nombreux d’entre eux surtout les enfants ont du mal à évoluer », a rapporté cette doctorante en anthropologie de l’université de Kinshasa qui propose par ailleurs, la prise en compte de plusieurs aspects humains pour espérer à leur totale intégration sociale.

Elle estime que « l’intégration sociale doit prendre en compte les aspects anthropologique, culturel, psycho-social, psycho-psychique de cette catégorie des personnes » auxquels s’ajoute « une conjugaison d’efforts des parties prenantes de la société et sans oublier les concernées elles-mêmes ».

L’autre difficulté à laquelle font face les personnes atteintes d’albinisme est l’accès à l’éducation. Tchad Tshiandamu, deuxième panéliste à cette conférence soutient en outre que « la première facilitation de l’accessibilité à l’éducation est au niveau de la famille ». « Il faut que les parents favorisent l’accès à l’école de leurs enfants atteints d’albinisme parce que l’État a déjà mis en place toutes les dispositions possibles de cet accès », a insisté cet enseignant.

La journée internationale de sensibilisation à l’albinisme a été instaurée le 13 juin 2014 par les Nations Unies dans le but  entre autres de lutter contre les discriminations faites aux personnes atteintes d’albinisme. En République Démocratique du Congo, les droits de cette catégorie des personnes sont régis dans la loi organique n°22/033 du 3 mai portant protection et promotion des droits de la personne vivant avec handicap.

AM

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *