19 juillet 2024

Lubumbashi : L’Avocat Général et coordonnateur adjoint de la CJVFT, Eric Kuku Kiese sensibilise les nouveaux magistrats sur la loi portant prévention et répression de la traite des personnes en RDC

0
Partager

Rédaction :+243817406088

Après Kinshasa, le cap a été mis vers Lubumbashi où un autre groupe de 2500 nouveaux magistrats a été soumis à la formation et renforcement des capacités avant affectation. Durant un trimestre, plusieurs sujets de droit avaient été abordés dont celui des crimes transnationaux qui sont, le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la traite des personnes.

Ce module a été abordé par le Procureur Eric Kuku Kiese Nzal’Abar avec maitrise scientifique, juridique et judiciaire avérée. Cet Avocat Général et substitut du procureur Général près la Cour de Cassation a expliqué à son auditoire, c’est quoi le blanchiment des capitaux qui est « d’origine criminel ».

« Leur portée nocive en République Démocratique du Congo est existentielle. Nous avons estimé qu’avec la promulgation des deux textes de loi très important sur les trois matières, ça valait la peine comme le conseil supérieur de la magistrature a retenu cela comme matière à développer pour les nouveaux magistrats », a-t-il expliqué.

Abordant la question relative à la traite des personnes, l’Avocat Général Eric Kuku Kiese Nzal’Abar qui est aussi coordonnateur adjoint de la coordination en charge de la jeunesse, lutte contre les violences basées sur le genre et traite des personnes, service spécialisé du cabinet du Chef de l’État, a expliqué les modes de commission  cette crime et les mécanismes d’en lutter efficacement ce, avant de présenter les instruments juridiques nationaux et internationaux au nombre desquels, la loi n° 22/067 du 26 décembre 2022, modifiant et complétant le décret du 30 janvier 1940 portant code pénal congolais en matière de prévention et la répression de la traite des personnes.

Pour lui, les magistrats sont perçus comme des acteurs de première ligne dans la chaine pénale pour lutter efficacement contre la traite des personnes, il a donc capitalisé ce moment d’échange scientifique avec les nouveaux magistrats afin de vulgariser cette loi promulguée par le Président de la République en décembre 2022.

Cette formation dispensée par l’Avocat Général Eric Kuku Kiese est sans aucun doute, un acquis très considérable car, elle a permis à la République Démocratique du Congo d’accroitre le nombre de ses acteurs de première ligne dans la lutte contre la traite des personnes.

Joël Diawa

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *