19 juillet 2024

RDC : L’AUDF et le centre Carter mettent en place des stratégies de plaidoyer pour l’adoption de la loi portant protection des défenseurs des Droits de l’Homme

0
Partager

Rédaction :+243817406088

« Mettre en place des stratégies pour le plaidoyer en vue de l’adoption de la loi sur la protection des défenseurs des droits de l’homme pendant cette session parlementaire de septembre », cet objet a été au centre d’un atelier organisé ce mardi 25 septembre 2023 à Kinshasa par l’ONG Alliance pour l’Universalité des Droits Fondamentaux (AUDF) en partenariat avec le Centre Carter.

« Si l’atelier d’aujourd’hui est convoqué par les organisations de la société civile, c’est pour adopter les stratégies afin que pendant cette session spéciale et budgétaire qui ne compte que trois mois, une commission paritaire soit convoquée entre l’assemblée nationale et le sénat en vue d’examiner les divergences et qu’on puisse obtenir harmonisation d’une loi de protection des défenseurs des droits de l’homme qui devra être promulguée par le chef de l’État », a fait savoir maitre Henry Wembolua Otshudi, président de l’AUDF.

Représentant du directeur du  Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme(BCNUDH) à ces assises, Isai Bamogo a salué l’engagement des acteurs impliqués pour cette cause combien bénéfique qui contribue à la promotion et protection des droits de l’homme en République Démocratique du Congo.

« La présence des acteurs aussi bien de l’État, des organisations de la société civile et les différents partenaires à cet atelier est un signe éloquent de l’importance que vous attachez à la protection des droits de l’homme », s’est réjoui Isai Bamogo.

Le centre Carter, l’un des partenaires dans ce processus, à travers son manager en intérim de la maison des droits de l’homme, Marie-Josephine Ntshaykolo, a réitéré son « accompagnement jusqu’à la promulgation de cette loi ».

De son côté, le gouvernement, à travers le ministère des droits humains, a rassuré sur le vote de la loi portant protection des défenseurs des droits de l’homme.

« Nous pouvons espérer à l’aboutissement de vote de cette loi qui va permettre non seulement à la RDC de démontrer la volonté de ses autorités de faire respecter les droits de l’homme , mais aussi permettre aux défenseurs des droits de l’homme de bénéficier de celle-ci », a déclaré maitre Tony Ntambu, directeur de cabinet du ministre des droits humains.

La Loi portant protection des défenseurs des droits de l’homme se trouve actuellement à la commission mixte paritaire Assemblée Nationale-Sénat pour harmonisation des vues avant sa promulgation par le Chef de l’État.

AM

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *