RDC : le Premier Ministre lance les travaux de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées

Partager

Rédaction :+243817406088

Organisé par le ministère en charge des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables en collaboration avec le ministère des droits humains, les travaux de l’atelier national de validation du rapport initial sur l’état de mise en œuvre, par la République Démocratique du Congo, de la convention relative aux droits des personnes handicapées ont été ouverts ce jeudi 2 juin par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

Le chef du gouvernement a placé la promotion et la protection des droits des personnes vivant avec handicap parmi les priorités du Gouvernement à travers le pilier 13 de l’action gouvernementale. Pour lui, cet atelier démontre la ferme volonté de la RDC d’assurer l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap.

«C’est ici pour moi, l’occasion de féliciter toutes les avancées dans ce secteur menées par Madame la Ministre avec à ses côtés bien sûr, Monsieur le Ministre des Droits Humains. La validation, ce jour, du Rapport initial sur l’état de mise en œuvre de la convention relative aux droits des personnes handicapées dont le processus d’élaboration a été mené par le ministère en charge des Personnes vivant avec Handicap et autres personnes Vulnérables, démontre notre volonté et détermination à traduire l’effet non seulement de la volonté du Président de la République mais du pays tout entier, à tout mettre en œuvre pour assurer une pleine inclusion sociale des personnes vivant avec handicap dans tous les secteurs de la vie conformément à cet instrument juridique des Nations-Unies», a dit le Jean-Michel Sama Lukonde qui, a fait savoir que le rapport initial sur l’état de mise en œuvre de la Convention relative aux Droits des personnes handicapées est un signal important pour l’orientation de l’action gouvernementale en faveur de cette catégorie sociale longtemps marginalisée. Il a par ailleurs salué l’apport des partenaires du système des Nations-Unies dans tout le processus.

Le rapport initial sur l’état de mise en œuvre de la Convention relative aux Droits des personnes handicapées que le gouvernement soumet aux partie prenantes pour validation, avait déjà été adopté au conseil des Ministres. Sa soumission au Secrétaire Général des Nations-Unies est un signal important pour l’orientation de l’action gouvernementale en faveur de cette catégorie sociale longtemps marginalisée.

Le Chef du Gouvernement a pour se faire, invité les participants à cet atelier de deux jours, à un travail de fond pour aider la République à avoir un aperçu général et complet de la situation des personnes avec handicap.

Merlin Kamalandua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.